Le bateau solaire du lac de la Gruyère est arrivé à bon port

C’est l’entreprise Emile Egger qui a transporté depuis l’Allemagne jusqu’en Suisse le premier bateau électrique solaire du lac de la Gruyère.

Pas de camions, pas de bateau solaire sur le lac de la Gruyère! L’importance des poids lourds et de ceux qui les conduisent a une nouvelle fois été démontrée le 14 avril dernier. Jens Engelhardt, chauffeur chez Emil Egger, a en effet amené à bon port le bateau de douze places qu’il avait chargé la veille en Bavière chez Barro, un constructeur spécialisé dans les embarcations en aluminium. Après 400 km à travers l’Allemagne, l’Autriche et la Suisse, Jens Engelhardt est arrivé à Grandson (VD) où Mark Wüst, constructeur naval, installera le moteur électrique et les panneaux solaires de ce bateau qui naviguera prochainement sur le lac de la Gruyère pour le compte de l’Association de l’Ile d’Ogoz.

A Grandson, Jens Engelhardt avait été rejoint par un second chauffeur d’Emil Egger, en l’occurrence José Pereira qui s’était déplacé depuis Avenches (VD) avec un camion grue. C’est à lui qu’est revenue la responsabilité de décharger le bateau en aluminium avec son imposante grue. Une fois l’installation du moteur électrique et des panneaux solaires terminée, ce bateau sera transporté, à nouveau en camion, depuis Grandson jusqu’au lac de la Gruyère. (Laurent Missbauer)

Les chauffeurs: José Oliveira (combinaison orange) et Jens Engelhardt sont entourés de Mark Wüst (à gauche), constructeur naval, et d’Andreas Kindlimann, architecte naval.
C’est à Grandson qu’a été déchargé le premier bateau électrique solaire du lac de la Gruyère.